Etude de cas relecture et reformulation

Quelques exemples
 
Retard de salaire : conséquences et réclamation

Orthographe et ponctuation

Avant :

Le 18 Juin 2014, voici une date que je n’oublierai jamais, je m’installe face a la fenêtre de la cuisine pour monter le cadeau que ma fille attendait depuis des semaines, un vélo de princesse, il est rose, c’est une évidence, une fille comme elle ne peux avoir qu’un vélo digne de ce nom, il y’a un panier à l’arrière ou elle peux placer un de ces nombreux doudou placé au pied de son lit.


Après :

Le 18 juin 2014, voici une date que je n’oublierai jamais. Je m’installe face à la fenêtre de la cuisine pour monter le cadeau que ma fille attendait depuis des semaines : un vélo de princesse. Il est rose, c’est une évidence. Une fille comme elle ne peut avoir qu’un vélo digne de ce nom. Il y a un panier à l’arrière où elle peut placer l’un de ses nombreux doudous placés au pied de son lit.

 
 
Frais d'immatriculation d'une entreprise : quel coût pour une SARL, auto-entrepreneur…

Tournure de phrase

Avant :

Je roule sur ma vieille moto, une 125 cm3 japonaise retapée. J’avais dix-sept ans et mon permis depuis l‘été. Quelques brumes se levaient dans la campagne, l’air limpide hivernal et le soleil blanc auguraient d’une magnifique journée. Déjà une semaine que la neige recouvre la campagne. Les saleuses avaient séché l‘asphalte.

 

Après :

Cet hiver-là, j’ai 17 ans. Le permis tout juste obtenu pendant l’été, je roule sur ma vieille moto, une 125 cm3 japonaise retapée. La brume se lève dans la campagne, pas un bruit, personne aux alentours. Je respire à pleins poumons l’air frais. Le soleil, blanc, commence à peine à s’élancer dans le ciel, encore chargé des brumes matinales. L’atmosphère lumineuse et le froid sec hivernal augurent d’une belle journée. Déjà une semaine que la neige recouvre la campagne. Les saleuses ont séché l’asphalte.

 
 
Modification des horaires de travail : quelles sont les règles ?
Un aperçu de diagnostic

On a l’impression qu’il y a deux personnes qui écrivent. L’une avec un style épuré, littéraire, sans faute de français (cf. écrits de Rose) et l’autre avec un langage « jeune », très familier, parfois vulgaire, avec des tournures de phrase peu françaises, des fautes de grammaire, de conjugaison, d’accords. Faites bien la distinction entre le langage écrit et le langage parlé. Parce que même en dehors des dialogues, certains passages sont peu compréhensibles.

Le personnage de Maxim : Il semble jouer un rôle important, il faudrait expliquer plus avant son histoire, d’où il vient et pourquoi il est adepte du gourou. Il est cultivé et parle correctement et il est bien que ce personnage soit ainsi.